Pleine Conscience

Souriez ! It’s good for you…

on

… et pour les autres aussi.

Sourire ne va pas de soi, pas pour tout le monde, ni peut-être pour vous. Si l’on ne voit pas toujours la tête que l’on fait (les autres la voient, et parfois nous la renvoie…), et nous avons tout loisir de voir celle des autres (notamment dans les transports en commun et particulièrement dans le métro!).

Voici…

… 3 mauvaises raisons de ne pas sourire :

  • être triste

  • être contrarié ou en colère

  • croire que sourire nous fait paraître idiot

… 3 bonnes raisons de sourire :

  • « souriez c’est gratuit » attribué à Doug Horton

  • « souris au monde et le monde te souriras » attribué à Sœur Emmanuelle

  • « la paix commence par un sourire » attribué à Mère Thérésa

Le sourire, Qu’est-ce que c’est ?

Tout le monde le sait, ou du moins nous avons tous une idée sur le sujet. Pourtant, il est probable que nous n’en ayons pas la même définition. Et c’est bien aussi.

Cependant, voici quelques définitions :

  • « Être agréable à quelqu’un, lui plaire, lui convenir : Voilà une perspective qui ne me sourit guère. Être favorable à quelqu’un, en parlant de la chance, du sort, etc. : La fortune lui sourit. Considérer quelque chose ou quelqu’un avec amusement, ironie, s’en moquer sans méchanceté : Sourire de la naïveté de quelqu’un. » issu du dictionnaire Larousse

  • « Le sourire est une expression du visage témoignant en général de la sympathie. Le mot sourire est apparu au Moyen Âge, issu du verbe latin sub-ridere qui signifie prendre une expression rieuse ou ironique, destiné à tromper, mais le sens se rapproche plus du mot latin risus qui appartient au vocabulaire du rire. Le sourire est une expression du visage qui se forme par la tension de muscles, plus particulièrement aux deux coins de la bouche, mais aussi autour des yeux. Il exprime généralement le plaisir ou l’amusement, mais aussi l’ironie, et joue ainsi un rôle social important… Le sourire est une attitude assimilée par renforcement comme positive, et cela dès la naissance, mais il est considéré comme inné et génétiquement déterminé, puisqu’il apparaît chez des enfants sourds et aveugles de naissance. » issu de Wikipédia

  • C’est un moyen de communication non verbale propre à l’humain, traduisant l’expression d’une émotion, d’un sentiment.

  • D’un point de vue anatomique (et en bref), il s’agit de la traction de la commissure des lèvres vers le haut et en dehors entraînant un élargissement de la bouche et de la base du nez, ainsi qu’un plissement des yeux.

Il n’existe pas 1 sourire, mais une multitude :

Le sourire niais ou en apparence niais est celui que beaucoup d’entre-nous redoutent d’afficher. Le sourire radieux est celui qui nous fait fondre de bonheur, celui de l’enfant heureux, celui de l’amoureux(se). Le sourire narquois nous met mal à l’aise lorsqu’il nous est adressé, il est généralement associé à l’ironie ou au sarcasme, pas très sympathique. Le sourire en coin est son petit frère, il en dit long mais que dit-il vraiment ? Il est facilement sujet à interprétation et à confusion. A l’inverse, le sourire franc rassure, il est la confirmation non verbale d’une entente sans équivoque. Le rêveur quant à lui ne sourit à personne ou peut-être aux anges. Il est proche du sourire béat qui lui, est adressé à quelqu’un (y compris les anges!) ou quelque chose. Attention à ne pas le confondre avec le sourire niais… Il y a aussi le sourire intérieur.

Le sourire intérieur…

… est issu d’une ancienne technique Taoïste de relaxation. Il n’est adressé à personne en particulier mais à tout le monde et à toute chose. C’est le sourire du cœur, le sourire du nourrisson. C’est sourire aux anges, sourire à soi-même.

Mis au goût du jour en occident grâce à la Méditation de Pleine Conscience (Mindfulness), il est notre première ressource, en toute circonstance et toujours à portée de main (si j’ose dire). Mais alors ! Facile ? Oui et non, enfin, je ne vous apprends rien, vous savez autant que moi qu’il est bien difficile de sourire dans certaines circonstances.

Pourtant, ce sourire là est justement celui dont on a le plus besoin dans les moments difficiles. Pour en savoir plus sur la PLEINE CONSCIENCE…

Pourquoi, Pour Quoi Sourire ?

Avec le succès des techniques de développement personnel et la demande croissante de paix intérieure en réaction à une vie de plus en plus trépidante et agressive, l’étude des bienfaits du sourire s’est multipliée. Bien sûr toutes les études ne sont pas homologuées scientifiques, que cela ne vous empêche pas de tester par vous-même et sur vous-même. Sauf cas très particulier décrit ci-dessous, sourire est sans danger connu à ce jour, sans effet secondaire toxique pour l’organisme. Le seul risque que vous prenez est celui… de vous sentir mieux.

Voici quelques effets positifs recueillis au cours de mes lectures.

Sourire :

  • redonne le moral et rend optimiste grâce à la libération d’endorphines dans le corps, les hormones du « bien-être »

  • permet de dédramatiser en prenant du recul

  • facilite la socialisation en étant plus ouvert

  • permet une détente musculaire entraînant une sensation de rajeunissement

  • diminue le stress grâce à la libération d’endorphines

  • donne du charisme et aide à faire passer ses idées

  • donne une image de confiance en soi et en retour améliore notre estime de soi

  • favorise l’oxygénation des cellules et stimule le système immunitaire

  • réduit les risques de déprime, d’insomnie, de peur et d’anxiété

  • freine les pensées et idées obsessionnelles qui encombrent le cerveau

  • protège des maladies cardio-vasculaires en abaissant la tension artérielle et en diminuant le niveau de stress

  • est communicatif,

Pour Qui Sourire ?

Sourire est communicatif, alors n’ayons pas peur de contaminer les personnes autour de nous !

Et tout d’abord, n’oubliez pas que vous êtes doublement bénéficiaire de votre sourire. Une première fois lorsque vous souriez et une deuxième fois lorsque les autres vous renvoient le sourire.

Comment Sourire ?

Maintenant que vous connaissez l’anatomie du sourire, entraînez-vous devant la glace sans faire la grimace si possible sauf si cela vous amuse. Le sourire intérieur quant à lui, est à peine perceptible par un observateur. Cela ne lui enlève pas ses qualités. Essayez-le !

Quand Sourire ?

A tout moment !

Il n’est pas nécessaire d’attendre d’en avoir envie ! Le sourire intérieur se travaille. D’autre part, grâce aux recherches en neurosciences, il est actuellement admis que notre cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire, entre un sourire de plaisir et un sourire un peu forcé, entre un vrai sourire physique et un sourire représenté mentalement. Les bénéfices seront les mêmes.

Où Sourire ?

Où vous voulez, mais en tenant compte du fait que tout le monde n’est pas réceptif à un sourire. C’est la raison pour laquelle j’ai rajouté le paragraphe suivant…

Contre-indications relatives

De manière fort heureusement exceptionnelle, adresser un sourire à un(e) inconnu(e) peut avoir des effets intempestifs. Soit parce que la personne estime que ce n’est pas approprié à la situation du moment, soit parce qu’elle n’est pas d’humeur à sourire et peut le ressentir comme une agression. Et ce sont des points de vue respectables.

Si le sourire ne vient pas du cœur, il est parfois préférable de s’abstenir de le diffuser.

2 Petits Exercices Pratiques (PEPs) :

1 – Le rituel sourire :

Souriez extérieurement ou intérieurement pendant 3 respirations lentes et profondes,

Durée, environ 30 secondes (vous n’avez pas le temps ?),

Tous les matins dès le réveil (et oui ! Si vous voulez changer vos habitudes, c’est un peu TOUS les jours. Et si vous n’avez personne près de vous à qui sourire, n’oubliez pas que vous, vous êtes là!). Vous pouvez bien sûr pratiquer à tout moment de la journée, surtout lorsque vous sentez monter le stress, le blues ou la moutarde au nez. Là, il faut se forcer un peu, allez ! Encore un petit effort !

Commencez les matins où vous n’avez pas besoin de vous lever tôt, puis passez progressivement à toute la semaine, puis 1 mois… 3 mois… jusqu’à ce que cela devienne une routine. Lorsque vous aurez acquis la routine du sourire du matin, je vous propose de rajouter la routine du sourire du soir, avant de vous endormir. Ce qui vous prendra au total environ 1mn par jour.

2 – Fréquentez régulièrement des personnes souriantes.

A plusieurs, c’est plus rigolo.

Durée illimitée.

Questions :

  • Si vous pratiquez le sourire quotidien, quels bénéfices ressentez-vous ?

  • Sinon, qu’est-ce qui vous empêche de pratiquer et qu’est-ce qui pourrait vous y aider ?

  • Vous avez une question ? une remarque constructive ?

Merci de laisser un commentaire ci-dessous…

1 Comment

  1. Pingback: 3 PEPs* : Respirez-Souriez-Remerciez - EMOTyVIE

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Praesent eget diam ut ultricies neque. eleifend ipsum libero justo id